Fermer le menu

Louer à l’année sur Oléron, C’est le moment d’optimiser la gestion de son patrimoine immobilier

Publié le 03 mai 2024

Lire le texte

Être propriétaires-bailleurs dans un marché locatif tendu n’est pas chose aisée tant la pression de la demande locative est forte. Or, les élus communautaires ont fait du logement pérenne des actifs sur l’île, l’un des enjeux majeurs du programme Oléron 2035. La construction d’une centaine de logements à l’année est d’ores et déjà programmée. Mais, entre les acquisitions foncières, la mise au point des marchés et les délais de recours et de construction, les échéances paraissent longues. En parallèle de ces projets neufs, la communauté de communes de l’Île d’Oléron souhaite donc agir sur le parc existant.

Le marché locatif de l’île d’Oléron est confronté à une crise inédite. L’offre annuelle est fortement concurrencée par l’offre de la location saisonnière. M. Michel PARENT, Président de la Communauté de Communes explique : « Depuis de nombreuses années, les propriétaires oléronais se sont détournés de la location à l’année. À tel point, que l’on assiste à une absence totale d’offre locative pour les résidents permanents et une saturation progressive de la location saisonnière. Toutefois, avec l’évolution des dispositifs d’accompagnement financier très fortement renforcés depuis le 1er janvier au profit de la location à l’année, les propriétaires ont aujourd’hui tout intérêt à repenser leur mode de gestion locative. »

En effet, depuis le début de l’année, de nouveaux dispositifs d’aides financières très incitatifs sont mis en place pour encourager et soutenir les propriétaires dans la rénovation de leurs biens, contribuant ainsi à éradiquer les passoires énergétiques, améliorer la qualité de l’offre locative et valoriser leur patrimoine.

Forte de ce constat et afin de fournir des conseils pratiques et des informations précieuses pour l’optimisation de son patrimoine immobilier, la communauté de communes de l’île a organisé une réunion d’information à destination des propriétaires bailleurs.

Vous n’étiez pas présent ?

Voici des points clés à retenir.

À compter de 2025, il sera interdit de louer des passoires énergétiques et obligatoire de rénover son logement

  • À partir du 1ᵉʳ janvier 2025, tous les logements classés G seront interdits à la location
  • À partir du 1ᵉʳ janvier 2028, tous les logements classés F seront interdits à la location
  • À partir du 1ᵉʳ janvier 2034, tous les logements classés E seront interdits à la location

 

Des aides financières importantes sont mises en place pour rénover son logement

Parallèlement à cette obligation de rénovation, l’État incite les propriétaires bailleurs en renforçant les dispositifs d’aides à la rénovation et la CdC vient, en plus, compléter ces aides.

Peu de contrainte :

  • Tous les bailleurs sont concernés : pas de condition de ressources
  • Obligation de louer à l’année pendant au minimum 6 ans
  • Selon l’option choisit, possibilité de choisir librement son locataire et fixer le montant du loyer

 

2 exemples de financement de travaux –> Opérations blanches qui permettent de valoriser son bien

 

 

 

La CCIO s’est entourée de partenaires experts pour accompagner les bailleurs dans leur projet de rénovation et la mise en location de leur bien

  • Bureau d’études HATEIS (accompagnement projet de rénovation, recherche de financement …) ;
  • L’ADIL pour les questions juridiques et fiscales ;
  • ALIZES 17 (l’agence immobilière à vocation sociale) pour une location simplifiée, sécurisée et fiscalement optimisée ;
  • Le CLLAJ (Comité Local pour le logement autonome des jeunes) pour les propriétaires souhaitant louer à des jeunes ;

 

 

partager la page